2009-04-18

Sur des mers plus ignorées...

Hier, pas de Zombstone pour cause de réception de Loths et Showdown. Je ne m'étendrai pas sur ce dernier (très chouette) mais plutôt sur Legends of the High Seas.

La seule partie de ce jeu à mon actif, lors de Toutatis 2009, animée par Tazdechartres, avait été très sympa mais ne m'avait pas convaincu de faire le pas: très belle table, figs très jolies, scénar sympa, en bonne compagnie (moi et Katana contre Het et son fiston -l'homme aux dés d'or!)... mais il manquait un petit quelque chose! (ce n'est qu'un avis perso, mes compères ayant basculé du côté obscur... ce blog avec Het et Yiu étant né quelque temps après) De plus l'idée de recommencer une collec de figs à peindre, même si j'adore le genre, et surtout des décors à produire en masse, finissait de me refroidir!

Tout a déjà été dit sur Loths (sa ressemblance quasi photographique avec Lotow notamment), mais à la lecture, ce qui m'a le plus ennuyé c'est autre chose. Dans sa préface l'auteur nous apprend qu'il a dû convaincre les gars de chez warhammer historical pour faire le bouquin, entre autres sur le fait qu'il n'y aurait pas de zombies dedans! C'est marrant, ça me rappelle les écrits de Mark Latham dans Lotow! Et c'est peut-être là le problème dès le début pour moi: autant, des zombies dans un western ça ne va pas de soi et ce n'est pas si populaire (bon j'ai franchi le pas mais je ne suis pas bien normal), autant dans un univers de pirates ça paraît plus adapté après la trilogie "Pirates des Caraïbes" (pour ne citer que les oeuvres les plus célèbres, mais on peut également parler du bouquin de Tim Powers qui sert de titre à ce post, des nombreuses BD qui fleurissent sur ce thème, avec des qualités diverses bien sûr...). Certes tout le monde n'apprécie pas forcément cet univers de pirates et de magie, et avec des zombies, ce ne serait plus du "Historical", mais il me semble que cela aurait été très porteur et aurait permis de rallier les amoureux de la fantasy... Bien sûr, ce choix est assumé, beaucoup s'en féliciteront. Quand on voit les productions de certaines gammes de figurines, on peut quand même le regretter...

Bon, une fois ce choix fait (plutôt Pirates de Polanski que Caraïbes de Verbinski), l'autre point noir de ce livre ce sont les règles de combat au contact: ç'aurait été sympa d'améliorer cette règle, en injectant un peu de panache aux affrontements (d'autant plus que le choix est historique, non fantastique) avec des manoeuvres de combats, des règles d'escrime...

Un hors série Vae Victis présente une règle de Mousquetaires qui pallie ce point (écrite par le Sgt Perry je crois -j'avais joué à une démo de ce jeu à Toutatis 2008, et c'était très chouette!) et à Legends on a également des idées là-dessus... donc rien d'insurmontable, mais un peu dommage!

Après tout cet argumentaire à charge, il faut quand même finir par des points positifs! Avant tout Loths est un jeu de pirates, et rien que pour ça il vaut le coup: cannonades, abordages, pillages... l'univers grandiose de la flibuste n'attend plus que nous !

Ensuite le livre est beau, très beau, et il se permet même quelques améliorations par rapport à Lotow (les profils des capitaines en sont un exemple, et bien sûr les combats navals).

Au final, une impression mitigée sur ce Loths! Je pensais être vacciné sur les nouveaux projets, mais mes camarades de blog vont finir par avoir ma peau, d'autant plus qu'à la lecture il m'est venue une idée thématique de Bande: tout un équipage de féroces gaillards, anciens esclaves ou natifs des îles, se rebellant contre l'injustice de ce monde de Blancs et traçant leur chemin sanglant vers une société plus juste (car n'oublions pas que les pirates, brutaux et sanguinaires pour la plupart, étaient parfois de grands utopistes, idéalisants des modèles de sociétés égalitaires)...

Bref, ça va être dur de tenir!